Avant de venir en Floride, je ne pensais vraiment pas que je serais nommé par le Maire comme citoyen d'honneur de la belle ville de Pensacola. Prisé pour ses eaux émeraude et son sable blanc, Pensacola est surtout connue pour abriter une station navale américaine célèbre pour son équipe de chasseurs F18 : « Blue Angels ».

À mon arrivée à l'aéroport, je devais absolument prendre une photo dans un avion de chasse et me mettre pendant quelques secondes dans la peau de "Maverick" dans le film Top Gun .

Nous sommes allés à l'hôtel Hilton et la première chose que je voulais faire après deux vols c’est d'aller nager dans le golfe du Mexique. Dès l'instant où j'ai senti le sable sous la plante de mes pieds, je me suis aperçu que j'étais sur une plage paradisiaque.  Je me suis dis que j’avais beaucoup de chance de venir travailler dans une ville avec de telles plages et où l’on peut faire du surf, du kayak, du Stand up paddle ou tout simplement se détendre au soleil.

J’ai été vraiment surpris par la propreté de la plage. Ici Pas de déchets, de nombreux messages de sensibilisation assez originaux, une population éduquée et l’eau turquoise ; vous prenez tout ça et ça vous donne une belle carte postale de Pensacola.

On va jouer à un jeu : Essayez de trouver des déchets ou des gens en train d’en jeter. 

Voilà le genre de messages de sensibilisation qu’on trouve partout sur la plage.

Je savais que nous avions beaucoup de travail donc dès mon arrivée, j’ai décidé de profiter du soleil en marchant sur le pont puis aller à l’hôtel pour bien faire dodo. 

Pendant ma ballade, j'ai eu la chance de voir des dauphins qui passaient au large sans pouvoir prendre de photos.

  

NETTOYAGE DE PLAGE  

Le lendemain matin, nous avons rencontré Matt Rizzo -notre coordinateur local- au Naval direct Oaks. Nous nous sommes portés volontaires pour participer à un nettoyage de plage avec Ocean Hour, une ONG locale qui organise des nettoyages chaque samedi avec une moyenne de 20 bénévoles à chaque fois. Ils consacrent une heure qu’il fasse beau, qu’il vente ou qu’il pleuve. Ils font un super travail en utilisant les médias sociaux afin de rassembler du monde chaque semaine. Nous étions 30 et avons collecté plus de 110 kilos de déchets. 

L’Association Bahri était bien représentée en Floride

Regardez ce qu’on a trouvé, un vélo rouillé vintage

A la fin du nettoyage on a pris une photo de groupe avec le drapeau marocain ce qui m’a fait plaisir.

Après notre activité bénévole, nous avons fait un peu de tourisme dans la baie de Pensacola à bord du bateau d’un citoyen qui est membre du conseil de la ville et diplomate : John Toole. 

Pendant cette balade de trois heures, nous avons pu admirer la nature dans toute sa splendeur avec plusieurs espèces d’oiseaux comme les pélicans, les hérons. John m’a raconté une histoire incroyable qui l’a marqué et que je dois partager avec vous. Il faisant partie de l’armée américaine et dans les années 50, il voulait se rendre avec son petit avion civil sur la base américaine de Kenitra.

  

Comme il volait la nuit, il s’est perdu et s’est retrouvé à devoir atterrir en urgence. Il s’est retrouvé à Larache en pleine zone habitable. Les habitants ont appelé la police suite à quoi il s’est fait emmener au poste le temps de vérifier son identité.  Il m’a raconté que pendant son incarcération temporaire, il a été très bien traité et ce qui l’a marqué jusqu’au jour d’aujourd’hui, c’est l’hospitalité marocaine. 

Une fois que sont identité a été validée, un des policiers l’a accueilli chez lui pour la nuit. John ne parlait ni français ni arabe et le policier ne parlait pas anglais et malgré tout, ils arrivaient à ce comprendre. Le lendemain matin après un petit déjeuner copieux avec la famille du flic, la police marocaine l’a aidé à libérer la route pour qu’il puisse décoller. Il rêve de retrouver ce policier et sa famille. Aujourd’hui John est âgé de 82 ans et dès qu’on lui parle du Maroc, il raconte cette belle histoire en mettant en avant notre hospitalité.

Je suis très fier de voir que dans plusieurs régions, il y a toujours des familles qui accueillent à bras ouverts des étrangers sans aucune contrepartie.

C’est le genre d’aspect positif de notre pays que l’on se doit de rappeler. En parlant d’hospitalité, nous avons été invité à dîner par un couple de locaux très sympa : Leigh et Kent DeSantis , un couple sympa qui sont maintenant à la retraite . Leigh a passé de nombreuses années en tant que diplomate américaine au service des Affaires étrangères et Kent a servi dans les Marines.

J'ai vraiment apprécié ce dîner parce que nous avons eu la chance de rencontrer et de parler avec des volontaires américains tout en partageant nos expériences, nos traditions marocaines et notre culture. Voici une photo avec eux à la fin du dîner.

Nous sommes également allés à la « Mint Jubilee Party » organisée par le conseil diplomate de la Gulf Coast. C’est une fête annuelle locale où les invités sont tous volontaires engagés dans leur communauté. C’était une façon assez cool d’interagir avec les locaux et de voir comment le volontariat est important pour eux. J'ai rencontré beaucoup de gens intéressants et j'ai eu la chance d'écouter de la Bluegrass Music, qui est une musique assez typique de cette région du Sud. 

 

 

J’ai même pris la parole en faisant un petit speech au nom de mes collègues marocains et algériens. En tant qu’ambassadeur de mon pays et de notre langue, j’ai commencé avec  SALAM qui signifie littéralement la paix même si nous l'utilisons pour dire "Bonjour " et j’ai terminé avec CHOUKRANE ce qui veut dire "Merci".  Voici la vidéo de mon petit speech en anglais qui s’est terminé avec quelques applaudissements.

 

MAIRIE DE PENSACOLA 

Ce fut un grand honneur de rencontrer M. Charles Bare qui est le conseiller municipal et. Sa passion pour le service public a fait qu’il est aujourd’hui le président du conseil de la ville. Il n’est associé à aucun parti (républicain ou démocrate) , ce qui lui donne plus de liberté pour prendre de meilleures décisions pour la ville de Pensacola.  

J’ai été vraiment surpris par son honnêteté. Il parle de tous les problèmes environnementaux de la ville comme par exemple le catastrophe écologique de BP et des ses conséquences. Il a également parlé des problèmes de recyclages que la ville connaît. Avant ils travaillaient avec une excellente entreprise qui a du fermer ses portes et maintenant ils recyclent avec une entreprise qui accepte seulement un type de plastique.

Apparemment aux USA, le verre est beaucoup moins cher à fabriquer qu’à recycler et les habitants de Pensacola se retrouvent à devoir le jeter ce qui les rend un peu furieux. 

Au Maroc, on a non seulement un problème de gestion des déchets, mais aussi un problème de recyclage. La majorité des Marocains ne recyclent pas et jettent leurs ordures un peu partout quand bon leur semble.

Notre gouvernement et notre Ministre de l’environnement Mme Hakima El Haité fait énormément d'efforts dans ce domaine, mais sans éducation environnementale, tous ces efforts et ses nouvelles infrastructures ne serviront à rien. Il faut absolument créer une synergie avec le Ministère de l’éducation pour imposer l’éducation environnementale dans toutes les écoles du Royaume ainsi que pour l’enseignement privé. Pour moi, c’est essentiel  si on dépense des millions de Dirhams dans de nouvelles infrastructures de gestion de déchets.  Je souhaite vraiment que tout ça changera bientôt vu que nous accueillons la COP22. 

Donner l’exemple dans les énergies renouvelables c’est très bien, mais avoir une population qui sait ce que ça veut dire, c’est encore mieux.

Après avoir reçu mon certificat en tant que citoyen d'honneur de Pensacola, un de mes collègues a offert à M. Bare un " Chèche ". C’est un foulard que les nomades du Sahara marocain utilisent pour protéger leur visage du sable et du soleil. Il a vraiment apprécié et nous lui avons mis sur sa tête ce qui a donné la photo ci-dessous :

SURF, KAYAK ET STAND UP PADDLE

J’ai apprécie mes rencontres avec des organisations et associations comme 4-H Youth program , Navarre Beach Marine Science Station, ou encore National Park Service  qui font un excellent travail dans des domaines comme la protection du littoral , la promotion du bénévolat et de la conscience environnementale auprès des jeunes, le leadership , la gestion des communautés et la préservation de la faune et flore.  Après l’effort, il y a le réconfort et il était temps pour nous de nous éclater. Nous avons décidé d'aller à la boutique en bord de mer pour louer quelques kayaks et un stand-up paddle.

  

Cerise sur le gâteau, lors de mon dernier jour et avant le dernier coucher de soleil , j'ai pu surfer. Bien que les vagues étaient assez petites, j’ai pris beaucoup de plaisir à ramer et à ressentir la glisse. Quand je suis arrivé sur le spot sans planche, j’ai commencé à demander gentiment aux surfeurs de me prêter une planche. J’en ai trouvé un qui a accepté de me prêter sa planche en mousse et quelques minutes plus tard, j’étais en train de surfer dans le golfe du Mexique.

 

Ce voyage à Pensacola a été incroyable. J’ai été très touché par la gentillesse des habitants. Tout le monde sans exception était sympa avec moi et partout je suis allé on m’a traité avec respect. J'aime beaucoup cette belle ville et j’espère revenir un jour avec ma femme.

Je voudrais remercier toutes les personnes qui nous ont accueillis et ont donné leur temps, sachant que la majorité d'entre eux étaient des volontaires. 

Je vais terminer cet article avec deux photos de pick-up de ouf. Ils sont si grands que le Range Rover Sport avait vraiment l'air d'une voiture normale. Ici avoir un gros 4x4 ou un gros Pick-up c’est une tradition et j’ai pu voir quelques modèles que je verrais UNIQUEMENT AUX ÉTATS-UNIS

SAAD ABID

Un pick-up Ford 350 qui fait au moins 2m30 de haut. Impressionnant

Mariage entre Ford et Harley Davidson.